Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Théâtre. Après une tournée en Algérie, « De nos frères blessés » de retour à (...)

Théâtre. Après une tournée en Algérie, « De nos frères blessés » de retour à Paris

samedi 16 novembre 2019, par 4acg , Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

« De nos frères blessés », créé par le Collectif Satori : du 27 novembre au 1ᵉʳ décembre, au Théâtre de l’Opprimé, 78 rue du Charolais, 75012 Paris.

Tirée du livre éponyme de Joseph Andras, la pièce de théâtre « De nos frères blessés », qui retrace la vie et la mort du militant indépendantiste Fernand Iveton, poursuit sa tournée.
Après une vingtaine de représentations en France, et une tournée en Algérie organisée par l’Institut Français qui leur a permis de jouer à Annaba, Constantine, Oran, Alger et Tlemcen, les comédiens du Collectif Satori sont de retour en France.
Sept représentations sont déjà prévues du 27 novembre au 1ᵉʳ décembre au Théâtre de l’Opprimé, dans le 12ᵉ arrondissement de Paris. Plusieurs d’entre nous ont pu apprécier en février/mars 2018 la qualité exceptionnelle de ce spectacle au Théâtre des Déchargeurs à Paris.

La troupe est prête à organiser avec les membres de la 4acg qui le souhaiteraient, une soirée avec débat avant ou après l’une des représentations dont les dates sont les suivantes :
- mercredi 27 novembre à 20h30
- jeudi 28 novembre à 14h30 (scolaires) et à 20h30
- vendredi 29 novembre à 14h (scolaires) et à 20h30
- samedi 30 novembre à 20h30
- dimanche 1ᵉʳ décembre à 17h00

Théâtre de l’Opprimé
http://www.theatredelopprime.com/evenement/nos-freres-blesses-nov19/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fernand_Iveton

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Andras


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.